Les secrets de Kiev et du football

Kiev, Ukraine

Ayosport.com - Le temps qui sait, prenez votre parti. Beau ciel, soyez bénis. Belle terre, nous voilà…

J'essaie toujours de conserver le souvenir de ce moment. Qu'il s'agisse de regarder des photos, de lire des écrits, de lire des vidéos, etc. C'est mon affaire. Je suis conscient de l'importance d'entretenir une mémoire.

Lire la suite

Amusant, en effet. Mais, petit à petit, j'ai ressenti un ennui. Se rendre compte que s'occuper des mêmes souvenirs est aussi fatigant.

Que dois-je lire et regarder d'autre pour que mon travail consistant à garder les souvenirs de ces moments de 13 ans ne soit pas si ennuyeux ? Le goût n'existe plus. Le souvenir de la victoire de Liverpool en finale de la Ligue des champions 2005 est très ancien.

Chanceux, tirage du Big 8 Ligue des champions 2017/18, en mars dernier, a opposé Liverpool à un autre représentant de l'Angleterre—Manchester City. A partir de là, j'ai commencé à compter. Compter dans tout : financier et opportunité.

Non. Pas une chance de succès Liverpool aller en finale, mais en comptant sur mes moyens financiers et mes chances d'aller à Kiev. Parce que j'étais absolument sûr - quand j'ai entendu que Liverpool avait rencontré une équipe anglaise dans la phase Assommer—Liverpool se qualifiera pour la finale.

C'est pourquoi j'ai noté le facteur financier comme facteur principal que je dois calculer. Le facteur chance (mes chances, bien sûr) de prendre l'avion pour Kiev, bien sûr, doit également être pris en compte, étant donné la difficulté de se rendre dans la capitale ukrainienne.

Difficile d'atteindre Kiev ne s'applique pas seulement à moi. De nombreux autres fans de Liverpool se sont plaints de la même chose. Kiev n'est pas Paris ou Munich qui a de nombreuses lignes aériennes, qui a de nombreuses lignes de bus ou de trains.

Pour moi, ce n'est pas important d'avoir des billets pour ces finales coûteuses. Regarder le bus de Liverpool entrer dans le stade Olympiysky, puis (espérons-le) sortir avec Big Ears sera une expérience vraiment excitante. Aussi simple que cela.

Dans une certaine mesure, je suis un peu complaisant : il n'y a rien de mal à calculer les chances d'aller à Kiev. Mais quelle puissance. J'en ai marre de m'occuper des souvenirs du glorieux passé de 2005. Par conséquent, plutôt que de continuer à être piégé dans les dimensions du passé, j'ai décidé de construire un rêve.

La dialectique est réelle. Je le crois.

C'est comme ça : depuis que Liverpool a perdu 1-2 contre Manchester United, j'ai essayé de garder espoir et de ne pas être déçu du résultat. Cet espoir que je me suis réveillé comme une tentative pour conjurer la déception, au début. Cependant, cet espoir n'a fait que grandir, plus grand chaque jour.

Au cours de la saison 2004/05, quelque temps avant que Liverpool n'augmente le nombre de trophées de la Ligue des champions à 5, Les rouges a également perdu 1-2 à Old Traffod. A cette époque Mikael Silvestre marquait braise, tandis que l'objectif « divertissement » pour Café itinérant créé grâce à un but contre son camp John O'Shea. Des situations comme celle-là se reproduisent cette saison : Liverpool a perdu de justesse, 1-2, face à United en Théâtre des rêves. La différence est que cette saison, Marcus Rashford a marqué deux fois et les buts des visiteurs sont venus grâce à un but contre son camp d'Eric Baily.

L'histoire va sûrement se répéter (bien que sous une «forme» différente), pensai-je.

Cela a été confirmé par les résultats du tirage au sort des huitièmes de finale, qui a réuni Liverpool avec un autre représentant anglais, Manchester City. Ensuite, les indices sont plus clairs. Parce que, tout comme lors de la saison 8/2004, après avoir perdu contre United, Liverpool a éliminé d'autres représentants anglais, ainsi qu'une équipe italienne avant de se qualifier pour la finale et de devenir champion.

C'est un peu différent en effet. Mais n'est-ce pas là le concept de la dialectique ? L'histoire se répétera même dans différents packages.

Lors de la saison 2004/05, Liverpool a rencontré la Juventus dans le top 8. Alors seulement rencontré des représentants de l'Angleterre, Chelsea, en demi-finale. Cette saison, Liverpool affrontera d'abord des représentants de l'Angleterre, puis de l'Italie.

C'est pourquoi depuis mars dernier, j'étais sûr que Liverpool s'envolerait pour Kiev. Bien que de nombreux fans de Liverpool autour de moi aient tendance à être pessimistes (parce que je dois rencontrer City), je me suis en fait aventuré à trouver un billet pour Kiev. Je suis à peu près sûr que les Reds iront en finale après s'être débarrassés des représentants italiens en demi-finale, avant même le coup d'envoi des huitièmes de finale.

Ma prédiction n'est pas lisse à 100%, en effet. Dans mon rêve, Liverpool rencontrera la Juventus. En fait, c'est à la Roma que Mohamed Salah a dû faire face. Mais ça va. La Roma et la Juve sont pareilles. Tous deux d'Italie. Ce qui veut dire : les deux sont encore dans le concept de "répétition historique".

Alors la question suivante, qui est l'adversaire de Liverpool en finale ? En référence à la saison 2004/05 de l'UCL, Liverpool rencontrera une équipe qui préfère porter un maillot blanc. Comme Milan, qui a effectivement le droit de porter le maillot rouge mais "a cédé" et a choisi d'utiliser son maillot extérieur blanc. Et, oui, cette année, c'est Madrid qui sera le dernier adversaire de Liverpool au stade UCL cette saison.

D'accord, considérez ma prédiction qui était à l'origine Liverpool contre Juventus en demi-finale comme un erreur d'échantillonnage. Toute recherche nécessite (au moins) un erreur d'échantillonnage. Même ainsi, la recherche très scrupuleuse que vous lisez.

La frontière entre dialectique et mystique est très floue. Il n'est pas surprenant que la dialectique soit toujours associée au mysticisme. Aucun problème.

Ici, je verrai que chaque phénomène se répétera sûrement sous différentes formes et situations. Il y a une thèse, il y a une antithèse et il y a une synthèse. Il y a une transfiguration de ce qui vit dans l'esprit et de ce qui est rationnel.

Ce genre de mystique est en effet très difficile à expliquer et difficile à accepter par le bon sens. Si une telle situation était très facile à expliquer, Hegel n'aurait pas passé de nombreuses pages à exposer sa théorie. Marx n'aurait pas vécu dans l'isolement et écrit un livre aussi épais. Ou, si ce genre de théorie est facilement accepté par la raison, Engels ne vivra pas dans la misère.

Cependant, admettez-le ou non, après tout, de telles mystiques ont également été une grande peur pour la bourgeoisie lorsque la théorie est née.

Ouais, je ne sais pas ce que c'est mais j'adore. Je ne sais pas quel (phénomène) c'est mais j'aime ça. J'aime beaucoup ça, en fait, parce que ce genre de situation me permet de faire une pause dans un travail jusqu'ici très fatigant : soigner les souvenirs de la gloire de Liverpool en finale de la Ligue des champions 2005. J'en ai marre de vivre dans la dimension passée.

Liverpool n'est pas encore à 100% en finale. Cependant, ma confiance a grandi. Jordan Henderson et al. s'envoleront certainement pour Kiev aussi. Le personnel de Liverpool est occupé à organiser une réunion avec l'ambassadeur d'Ukraine au Royaume-Uni pour organiser leurs visas.

Kiev est certainement une belle terre. C'est pourquoi, au début, j'ai emprunté les paroles de la chanson FSTVLST - Une belle terre pour ceux qui sont négligés, endommagés et abandonnés. La capitale ukrainienne était autrefois le centre du savoir en Europe de l'Est, était autrefois le centre de la route commerciale entre la Scandinavie et Constantinople. Kiev était une maison très confortable pour les Slaves, mais elle a également été dévastée par la Seconde Guerre mondiale.

La belle terre est également très appropriée pour les personnes négligées. Les habitants de Liverpool. Joueurs de Liverpool. Ceux qui, comme moi, ne s'attendaient pas à voir Liverpool pourraient continuer à briller dans la compétition européenne jusqu'à présent.

articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *