Phillip Cocu , milieu de terrain polyvalent néerlandais

Philippe Cocu - Barcelone

Ayosport.com - Son nom n'est peut-être pas aussi célèbre qu'une série de stars qui ont occupé le poste de milieu de terrain de l'équipe nationale néerlandaise d'Oranje, telles que Mark van Bommel, Rafael van der Vaart, Clarence Seedorf, Edgar Davids, Johan Cruyff et le titulaire du plus casquettes pour l'équipe nationale néerlandaise, Wesley Sneidjer. Cependant, ce nom ne peut pas non plus être exclu comme l'un des meilleurs milieux de terrain que les Pays-Bas aient jamais eu.

Pour les enfants du début des années 2000, fans du jeu PES/Winning Eleven et de l'équipe néerlandaise d'Oranje, ils comprendront certainement très bien ce nom. Son nom complet est Phillip John-William Cocu ou mieux connu sous le nom de Phillip Cocu.

Lire la suite

Cocu est un maestro du milieu de terrain et un milieu de terrain case en case qui peut faire circuler le ballon d'arrière en avant ou vice versa. De plus, Cocu est à l'image des joueurs d'aujourd'hui qui doivent être polyvalents. Il peut parcourir le côté gauche du terrain à la fois en tant qu'ailier et en tant qu'arrière latéral. S'il est décrit aujourd'hui, son style de jeu ressemble presque à celui de James Milner, qui est également un milieu de terrain polyvalent.

Le sang d'Eindhoven coule à Cocu depuis l'enfance. Cocu est né dans la ville d'Eindhoven, qui est également la cinquième plus grande ville des Pays-Bas, le 29 octobre 1970. Cependant, le jeune Cocu n'a pas fait ses études à l'Académie PSV Eindhoven mais a passé plus de temps et a étudié à De Graafschap, un local équipe basée dans la ville de Doetinchem.

Le talent du jeune Cocu est alors flairé par un dépisteur de talents AZ Alkmaar qui lui propose alors une carrière professionnelle. À l'âge de 18 ans, Cocu a fait ses débuts dans l'équipe senior d'Alkmaar. En deux ans, de 1988 à 1990, Cocu a disputé 50 matchs et marqué huit buts. Ce chiffre est chic pour la taille d'un jeune joueur avec une expérience minimale. Par la suite, la carrière du jeune Cocu se poursuit à Vitesse Arnherm en 1990.

À Vitesse, le talent de Cocu a commencé à être clairement vu et pris en compte par le public néerlandais du football. L'entraîneur de l'équipe d'Oranje à l'époque, Dick Advocaat, n'a pas fait exception, qui l'a appelé pour préparer l'équipe nationale néerlandaise à envoyer à la Coupe du monde 1994. A cette époque, Cocu avait encore environ 23 ans. Malheureusement, il n'a pas été sélectionné pour aller aux États-Unis pour sa première Coupe du monde. Au final, le joueur a dû attendre encore deux ans pour faire ses débuts internationaux.

Pendant son séjour à Vitesse entre 1990 et 1995, il a fait 137 apparitions marquant 25 buts. A 24 ans, il décide finalement de s'installer dans sa ville natale avec le PSV Eindhoven. Le PSV était même prêt à payer la clause libératoire de son contrat avec Vitesse.

Lors de sa deuxième année au PSV, il a réussi à aider le PSV à atteindre l'équipement du championnat Eredivise 1996/97. Deux ans plus tard, ou lors de la saison 1998/1999, Barcelone l'a également amené dans la Ligue espagnole parce qu'ils étaient attirés par la capacité de Cocu, et peut-être aussi pour perpétuer les traditions de grands joueurs néerlandais qui ont joué au Camp Nou, comme Johan Cruyff, Ronald Koeman et Johan Neeskens. .

La carrière de Cocu n'a pas été aussi réussie au Camp Nou. La performance est nulle. Cependant, cela ne signifie pas nécessairement que ses capacités diminueront également. A Barcelone, plusieurs fois le brassard a été enroulé autour de son bras. Sa brillante performance à Barcelone a finalement conduit à un appel à la Coupe du monde. Cocu est l'un des piliers L'équipe néerlandaise d'Orange qui a fait une apparition impressionnante à la Coupe du monde 1998 français. Malheureusement, ils n'ont pas réussi à se qualifier pour la finale après avoir été battus par le Brésil aux tirs au but.

Ce moment a été l'un des plus gris de la carrière de Cocu. Lors de la demi-finale au Stade Vélodrome de Marseille, le match a dû se poursuivre jusqu'à une séance de tirs au but car le score restait 1-1.

Taffarel a gardé le but brésilien, tandis que le but de De Oranje était gardé par Edwin van der Sar. Quatre botteurs du Brésil, à savoir Ronaldo, Rivaldo, Emerson et le capitaine Dunga, ont réussi à secouer le filet de Van der Sar. Alors que les Néerlandais n'ont pu marquer que par Frank De Boer et Dennis Bergkamp.

En tant que troisième botteur ainsi que le gardien de l'échec de De Oranje, qui cette nuit-là a agi en tant que protagoniste était Cocu. Cocu qui pendant le match a joué au poste d'arrière gauche de formation Le 4-4-2 de Guus Hiddink a semblé nerveux en bottant le penalty.

C'est vrai que son tir parti du côté gauche du but a pu être bien lu par Taffarel et a du même coup fait vaciller les troupes de De Oranje. Effectivement, le quatrième botteur, Ronald de Boer, n'a pas non plus réussi à pénétrer dans le but de Taffarel. Enfin, les Pays-Bas ont dû se contenter de la quatrième place à la Coupe du monde 1998 après avoir été battus par la Croatie dans la lutte pour la troisième place.

Après avoir longtemps servi à Barcelone à partir de 1998 et réussi 205 apparitions avec 31 buts, Cocu est revenu au PSV en 2004. En tant que joueur avec une riche expérience, on lui a fait confiance pour être le capitaine. Le PSV a dominé avec succès l'Eredivisie en sortant champion trois années de suite. Cocu a également inscrit 23 buts en 94 matches disputés avec le PSV Eindhoven ; une valeur assez clinquante pour un joueur qui a déjà la trentaine.

Puis, en 2007, Cocu, alors âgé de 37 ans, décide de passer la dernière année de sa carrière au Moyen-Orient. Il a défendu Al-Jazira en Ligue des Émirats arabes unis pendant un an, avant de finalement décider de raccrocher les crampons en 2008.

Après avoir pris sa retraite en tant que joueur, Cocu a de nouveau rejoint le PSV en tant qu'entraîneur de l'équipe de jeunes et est ensuite devenu directeur adjoint. Il a également été assistant dans l'équipe nationale néerlandaise sous l'entraîneur Bert van Marwijk lors de la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud. Dans l'ensemble, Cocu a accompagné l'équipe nationale néerlandaise entre 2008 et 2012.

En 2012, Cocu a été nommé entraîneur du PSV qui venait à l'époque de mettre fin à son partenariat avec Fred Rutten. Les résultats sont spectaculaires, en tant qu'entraîneur par intérim lors de sa première saison au PSV, il a réussi à amener cette équipe à devenir championne.

De plus, sa carrière d'entraîneur au PSV s'est très bien déroulée pour un nouvel entraîneur. Cocu a réussi à donner au PSV quatre titres d'Eredivisie et le dernier était la saison dernière qui a été marquée par la retraite de Dirk Kuyt du football. Cependant, sa carrière d'entraîneur au PSV a dû s'arrêter lorsqu'il y a quelques mois, il a été licencié et il a poursuivi sa carrière à Fenerbache qui l'a également récemment licencié car il était considéré comme moins performant.

Au total, Cocu a disputé 598 matchs et marqué 122 buts au niveau du club. De plus, pour l'équipe nationale néerlandaise, Cocu est répertorié comme l'un des plus grands collectionneurs de casquettes pour De Oranje dans les matches internationaux, avec des détails sur 101 capes et a réussi à marquer 10 buts; un chiffre qui comprend du très bon pour un milieu de terrain qui se positionne souvent comme arrière latéral. Dans l'ensemble, Cocu est l'image d'un footballeur moderne de son époque où les joueurs jouent couramment à divers postes.

articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *