L'Oublié Daniel Gonzalez Guiza

Daniel Guiza à l'Euro 2008

Ayosport.com - Depuis l'émergence du duo de créatures nommé Lionel Messi et Cristiano Ronaldo dans la Ligue espagnole, c'est comme si le football dans la péninsule ibérique avait oublié à quel point il est difficile pour un joueur de marquer plus de 25 buts en une saison.

Leurs buts sont extraordinaires. Depuis la saison 2010/2011 jusqu'à aujourd'hui, le ratio de buts d'El Pichichi (le surnom du meilleur buteur de la Ligue espagnole) n'a jamais été inférieur à 1 but/match. Le record le plus élevé est enregistré au nom de Messi avec un ratio de 1,4 buts/match.

Lire la suite

Avant l'ère de Leo et CR7, les deux créatures étaient familières, la dernière fois qu'El Pichichi avait un ratio d'au moins 1 but/match, c'était lors de la saison 1997/1998. Christian "Bobo" Vieri qui était alors en uniforme Atletico Madrid marqué 24 buts en 24 matches.

Ironiquement, d'après les noms mentionnés ci-dessus, aucun d'entre eux n'a la nationalité espagnole. Alors, à quand remonte la dernière fois qu'El Pichichi a été remporté par un joueur espagnol ?

La réponse se trouve dans la saison 2007/2008. L'homme dont le nom complet est Daniel González Güiza, ou mieux connu sous le nom de Dani Güiza, a marqué 27 buts en 37 apparitions pour le Real Mallorca en Liga à cette époque. Avec un ratio de buts de 0,73 buts/match, Güiza a de nouveau fait la fierté de la nation à domicile, après que le titre d'El Pichichi remporté par un joueur espagnol ait été remporté pour la dernière fois par Diego Tristán lors de la saison 2001/2002. Tristán faisait alors partie de l'âge d'or du Deportivo La Corogne.

De retour à Dani Güiza, malgré le titre de meilleur buteur, il n'a pas facilement reçu un appel de Luis Aragonés pour renforcer l'équipe nationale espagnole à l'Euro 2008. Au final, le nom de Güiza a été inscrit sur la liste des joueurs de La Furia Roja à l'Euro. 2008 pour remplacer David Villa et Fernando Torres.

Même si à la fin du tournoi La Furia Roja a réussi à devenir championne, la participation de Güiza n'a pas été très importante. Il n'a joué que trois fois. Deux d'entre eux ont marqué contre la Grèce en phase de groupes et contre la Russie en demi-finale. A l'époque contre l'Italie en quart de finale, il n'a pas rempli son devoir de bourreau lors de la séance de tirs au but remportée par l'Espagne 4-2.

Après avoir remporté le titre de meilleur buteur et amené avec succès l'Espagne aux champions de l'Euro 2008, le prix de vente de Güiza sur le marché des transferts a grimpé en flèche. marché des transferts a noté que le prix de vente du joueur de 182 centimètres de haut est passé à 10 millions d'euros.

Avec l'âge de 27 ans à cette époque et des performances à la hausse, Majorque n'y a plus pensé lorsqu'une offre de transfert d'une valeur de 14 millions d'euros est venue de Fenerbahe. Depuis le 1er juillet 2008, Güiza porte officiellement l'uniforme jaune-noir et poursuit sa carrière dans la Ligue turque.

Au cours de ses trois années avec Sari Kanaryalar, surnommé Fenerbahçe, Güiza a marqué 23 buts en 62 matches. Le nombre est relativement faible pour un joueur qui a détenu le titre de meilleur buteur de la ligue nationale.

La baisse des performances a empêché la direction de Fenerbahçe de prolonger son contrat à la fin de la saison 2010/2011. Le 1er août 2011, Güiza a rejoint son ancien club en Espagne avant de jouer pour le Real Mallorca, à savoir Getafe.

La carrière de Güiza a été brillante avec Getafe. Sous la direction de Bernd Schuster de mi-2005 à 2007, Güiza a brillamment performé avec 27 buts en 70 apparitions. Le montant n'est pas petit pour un joueur qui vient d'avoir 25 ans à cette époque.

Güiza et Bernd Schuster ont apporté de grandes contributions à Getafe. Lors de la saison 2005/2006, Getafe avait pénétré dans les sept premiers du classement, même s'il venait d'être promu un an plus tôt. Getafe a également atteint avec succès la finale de la Copa del Rey lors de la saison 2006/2007 après : reviens incroyable contre Barcelone. Dans jambe Le premier Getafe a perdu 2-5, mais en jambe deuxièmement, ils ont rasé le Barça avec un score de 4-0. Le succès de pénétrer la finale de la Copa del Rey a abouti à l'admission en tant que candidat à la Coupe UEFA 2007/2008.

Cependant, le deuxième mandat de Güiza à Getafe ne s'est pas déroulé sans heurts. Sous contrat pour trois ans, lors de la première saison, il n'a marqué que 3 buts en 15 matchs. En novembre 2012, il a été prêté au Johor Darul Ta'zim FC (JDT), un club concurrent de la Super League malaisienne. JDT à cette époque était en effet en train de reconstruire le club après l'investiture de son nouveau président de club, le prince Tunku Ismail Idris. Malheureusement, la performance de Güiza n'a pas été impressionnante et il a dû accepter que sa période de prêt se termine plus tôt. Güiza est retourné à Getafe.

A l'issue de la saison 2012/2013, Getafe n'a pas renouvelé son contrat et cède gratuitement Güiza à Cerro Porteno. Au club paraguayen de Primera Division, Güiza est resté deux ans, puis est retourné en Espagne pour défendre le Cádiz CF dans la division Segunda jusqu'à présent.

Un parcours professionnel déchirant pour un ancien d'El Pichichi. Si à l'âge de 36 ans, les meilleurs joueurs européens qui étaient autrefois les meilleurs buteurs de la ligue nationale bénéficiaient d'une abondance d'argent dans les ligues à la retraite, Güiza s'est en fait obscurcie. Se noyer dans la compétition de bas niveau avant sa retraite.

Mais les gens méritent au moins de bien se souvenir de Güiza, le dernier humain à devenir le meilleur buteur d'une ligue qui est désormais même remplie de noms de créatures telles que Gareth Bale, Antoine Griezmann, Neymar jusqu'au prédateur ultime de l'Uruguay, Luis Suarez.

articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *